Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
5225 dessins en ligne       
Vendredi 30 Octobre 2020
St.Bienvenue et Maéva
FRANCE : Politique|Justice|Environnement|Social|Economie|Sport|Médias|Religion
MONDE : Amérique du nord|Asie|Amérique Latine|Europe|Afrique|Moyen-Orient
dans vos favoris Espace professionnel  placide in englisch Placide in deutsch Contact
Trois morts dans une attaque au couteau contre une église à Nice
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
LES DOSSIERS DE PLACIDE


GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
  LE DESSIN DU JOUR
<<<  30 Octobre 2020
Envoyer ce dessin à un ami
Commander ce dessin
L'avis des lecteurs
++ Ajoutez votre avis
Trois morts dans une attaque au couteau contre une église à Nice

Trois personnes ont été tuées dans une attaque au couteau contre une église, jeudi à Nice, dont l'auteur a été interpellé, suscitant un choc en France à la veille d'un reconfinement pour lutter contre le Covid-19. Cet attentat intervient moins de deux semaines après la décapitation d'un enseignant de collège, Samuel Paty, par un assaillant islamiste qui lui reprochait d'avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet.

L'agresseur a été blessé lors de l'intervention de la police et transporté à l'hôpital. Selon le maire de Nice Christian Estrosi, il "n'a cessé de répéter en boucle devant nous "Allah Akbar" alors qu’il était médicalisé sur place". Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinats et tentatives d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Les faits se sont déroulés à proximité d'une des artères les plus animées de la ville où de nombreux passants étaient venus faire de dernières courses avant le confinement. Une dame est venue directement de l'église et nous a dit "courez courez, il a quelqu'un qui a planté quelqu'un, il va y avoir des coups de feu, il y a des morts", a raconté à l'AFP Daniel Conilh, 32 ans, serveur au Grand café de Lyon, situé à cinquante mètres de la basilique Notre-Dame de l'Assomption.

Aucun office n’était célébré au moment de l’attaque mais les portes de cette grande église située sur une artère très passante, ouvrent généralement vers 8h00. "A toute heure des personnes entrent et prient", a indiqué à l'AFP le chanoine Philippe Asso. Il a confirmé que parmi les victimes, figure le sacristain de la basilique, un laïc âgé d’environ 45 ans.

De nombreux policiers et pompiers se sont déployés très vite dans la zone, a constaté un correspondant de l'AFP présent juste à l'extérieur du périmètre de sécurité, à quelques dizaines de mètres de l'église. Il a pu voir les pompiers emporter un corps sur un brancard dans une ambulance. "La situation est sous contrôle il ne faut pas paniquer", a indiqué la police sur place. "Les détonations que vous entendez sont provoqués par le Raid, des services de déminage", a ajouté Florence Gavello, porte-parole de la police. A l'intérieur du périmètre, les forces sépciales du raid étaient déployées en nombre a pu constater un correspondant de l'AFP.

Lien permanent du dessin 
Chefs d'oeuvres politiques en péril
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet : Andurand