Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
5062 dessins en ligne       
Lundi 17 Fevrier 2020
St.Alexis
FRANCE : Politique|Justice|Environnement|Social|Economie|Sport|Médias|Religion
MONDE : Amérique du nord|Asie|Amérique Latine|Europe|Afrique|Moyen-Orient
dans vos favoris Espace professionnel  placide in englisch Placide in deutsch Contact
Balkany libéré pour raison de santé
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
LES DOSSIERS DE PLACIDE


GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
  LE DESSIN DU JOUR
<<<  13 Février 2020
Envoyer ce dessin à un ami
Commander ce dessin
L'avis des lecteurs
++ Ajoutez votre avis
Balkany libéré pour raison de santé

C’est un premier épilogue pour Patrick Balkany, après cinq mois d’incarcération, six audiences consacrées à des demandes de libération ou d’aménagement de contrôle judiciaire. La cour d’appel de Paris a autorisé, mercredi 12 février, la mise en liberté pour raisons de santé du maire Les Républicains (LR) de Levallois-Perret, 71 ans. Incarcéré depuis le 13 septembre, il a été condamné pour fraude fiscale puis pour blanchiment aggravé.

La cour, qui s’appuie sur une alarmante expertise médicale, a constaté que la dégradation de l’état de santé de Patrick Balkany est « difficilement compatible avec la détention ». Elle « libère » donc le maire de Levallois et lui impose un contrôle judiciaire léger, sans caution, dans le dossier de fraude fiscale comme de blanchiment. Les conditions posées à l’élu sont les suivantes : fixer sa résidence au moulin de Cossy, interdiction de sortir du territoire national et obligation de se présenter deux fois par mois à la gendarmerie. L’ancien baron des Hauts-de-Seine est sorti de la maison d’arrêt parisienne de la Santé peu avant 18 heures mercredi.

Son épouse et maire par intérim de la ville, Isabelle Balkany, a accouru devant la prison de la Santé, à Paris, dès la nouvelle de sa libération. « On rentre à la maison », a-t-elle déclaré à la presse, tout en conversant avec son époux au téléphone. « C’est évidemment ce que j’espérais, c’est ce qui est justifié », a réagi l’avocat du maire, Romain Dieudonné. « La cour n’a pas fait de cadeau à Balkany, c’est juste que la situation médicale indiquait que ce n’était plus possible », a-t-il insisté.

Les Balkany sont soupçonnés d’avoir dissimulé 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, Pamplemousse à Saint-Martin et Dar Guycy à Marrakech. S’ils ont reconnu quelques « fautes » et la propriété de la villa antillaise, ils contestent vigoureusement le montant des avoirs en cause et se targuent de n’avoir jamais détourné « un centime d’argent public ». Le couple, qui a finalement choisi de se retirer de la course aux municipales de mars, continue de nier la possession d’un riad à Marrakech, en dépit des peignoirs brodés aux initiales « PB », des livres dédicacés, des meubles payés par Isabelle Balkany retrouvés dans la villa saharienne.

Lien permanent du dessin 
Chefs d'oeuvres politiques en péril
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet : Andurand