Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
 4882 dessins en ligne       
Mardi 25 Juin 2019
St.Prosper
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
Espace professionnel   Contact         
Delevoye veut qu'on puisse partir à la retraite à 62 ans
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
08 Avril 2019
Delevoye veut qu'on puisse partir à la retraite à 62 ans

C’est un concept qui va progressivement s’imposer à mesure que la réforme des retraites va se concrétiser. Plutôt que de parler d’âge légal de départ (à partir duquel on peut prétendre à une retraite à taux plein), la majorité aimerait imposer le terme “d’âge pivot”.  Lors d’un débat organisé vendredi à Niort par deux think-thanks (la Fondapol classée à droite et la Fondation Jean Jaurès classée à gauche), Jean-Paul Delevoye a précisé ce qu’il entendait par cette expression. Le Monsieur retraites d’Emmanuel Macron sait qu’il marche sur des œufs car les partenaires sociaux ont déjà prévenu qu’ils quitteraient la négociation si l’âge de 62 ans n’était plus celui à partir duquel on peut partir à la retraite.

“Le recul de l’âge de départ à la retraite n’est pas la solution car nous visons l’équité”, a répété l’ancien ministre de Jacques Chirac désormais Haut-commissaire à la réforme des retraites. “Ce recul est une méthode injuste car ce sont les plus précaires qui travaillent déjà le plus longtemps”, a-t-il argumenté.Jean-Paul Delevoye veut en finir avec le principe des décotes. Aujourd’hui, un salarié peut partir à la retraite à 62 ans mais s’il n’a pas cotisé pendant suffisamment de trimestres (172 c’est-à-dire 43 ans), on applique une décote à sa pension. “L’âge légal, c’est l’âge à partir duquel vous avez la faculté de partir. Ça ne veut pas dire que vous avez une bonne retraite”, a-t-il argumenté. Un salarié qui a commencé à travailler à 22 ans ne peut pas espérer toucher une retraite à taux plein avant 65 ans. Ce qui fait qu’en moyenne aujourd’hui, un salarié du privé part à la retraite à 63 ans.

Pour y remédier, la réforme pourrait préférer le principe de bonus. “Ce que nous souhaitons proposer, a-t-il poursuivi, c’est que, à partir de 62 ans, on vous offre la possibilité de partir si vous estimez que votre niveau de pension est suffisant. Et s’il est trop faible, on vous accompagne au delà et pour vous inciter, on majore vos points.” Le haut-commissaire a répété à l’occasion de ce débat qu’il quittera son postesi Emmanuel Macron décide de reculer l’âge, comme les personnalités venues de la droite semblent le demander. “C’est aux politiques de décider s’ils changent le contrat mais s’ils le font, alors ils devront changer de pilote”, a-t-il déclaré.

Jean-Paul Delevoye ne veut pas non plus que la réforme du financement de la dépendance vienne perturber sa réforme des retraites. “La retraite est un contrat de sécurité sociale qui fait que ceux qui travaillent payent la retraite de ceux qui ne travaillent plus. En revanche, la dépendance est un risque qui doit être financé par l’impôt. La faire financer par les retraites est une idée saugrenue. Je m’y oppose”, a-t-il lancé. 

  624 résultats
Commander ce dessin
<<   1   2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  >>

Delevoye veut qu'on puisse partir à la retraite à 62 ans
08 Avril 2019
Macron se mobilise pour les élections européennes
06 Mars 2019
Avant la Coupe du Monde 2018, l'équipe de France accueille Emmanuel et Brigitte Macron
06 Juin 2018
Macron expose sa vision des banlieues à l'Élysée
22 Mai 2018
Simone Veil rentrera au Panthéon
06 Juillet 2017
Nicolas Hulot caution écologique du  gouvernement
19 Mai 2017
 Le premier gouvernement d'Emmanuel Macron est nommé
18 Mai 2017
Chômage: Plus forte hausse en quatre ans
27 Avril 2017
Vél' d'Hiv : La rafle de Le Pen sur l'Histoire de France
11 Avril 2017
François Hollande retourne à Tulle pour ses voeux aux corréziens
09 Janvier 2017
Fillon crucifie Juppé
28 Novembre 2016
Juppé en Corrèze reçoit le soutien de Claude Chirac
07 Novembre 2016
LES DOSSIERS DE PLACIDE

GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

josé bové

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet
leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org