Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
 4431 dessins en ligne       
Mardi 23 Mai 2017
St.Didier
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
Espace professionnel   Contact         
Sarkozy lance le premier congrès des Républicains
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
01 Juin 2015
Sarkozy lance le premier congrès des Républicains

Samedi 30 mai, l'UMP a laissé place aux Républicains. Lors de son discours pour le congrès du nouveau parti, Nicolas Sarkozy a insisté sur la notion de République. L'ancien chef de l'État veut instaurer une "République de la confiance". "Ce que vous n'avez pas remarqué c'est que les Français n'ont plus confiance en rien ni en personne. (...) Nous avons pensé que la République, ses règles, son fondement, ses valeurs, c'est ce qu'il manquait. La question du projet des impôts, du chômage viendra, mais ce qui est important, c'est comment redonner une crédibilité à la République", a répondu Nicolas Sarkozy.

François Fillon a donné lecture du discours très écrit qu’il avait préparé. Rappelant que «n’importe quel candidat» de la droite serait «capable de renvoyer François Hollande à sa normalité», il a fait observer, sous les applaudissements cette fois, que la «question centrale» était plutôt de savoir ce que ferait la droite de sa victoire. Façon de rappeler que lui, Fillon, met carte sur table depuis plusieurs mois en déroulant méthodiquement son programme de rupture. Les Républicains ? Il veut bien en être, à condition que ce ne soit pas «une caserne où les adhérents viendraient chercher les ordres» et où il n’y aurait «qu’invectives à l’égard de ceux qui pensent ou agissent autrement».

Pour Juppé, les sifflets des sarkozystes sont devenus une habitude. Il en a déjà récolté à Bordeaux en novembre puis de nouveau à Paris en février. «Certains d’entre vous me sifflent. Certains… Cela me fait de la peine mais ça ne change rien à ma détermination, car vous êtes ma famille!» a répliqué le maire de Bordeaux. Imperturbable, il a déroulé son apologie du«rassemblement» et de «l’apaisement». Laissant clairement entendre qu’il s’adressait à tous les Français et non pas seulement aux quelques milliers de militants venus acclamer Sarkozy, il a parlé de «construire une Nation performante et heureuse» qui retrouverait «le chemin du vivre ensemble dont nous sommes en train de nous écarter».

Alain Juppé, déclarait ce matin dans la presse : "Je vais gagner la primaire, je vais tout faire pour ça, vous croyez que je me présente pour être battu". Une déclaration qui dénote avec l'image d'unité défendue par Nicolas Sarkozy. "Pendant trois ans cette famille politique s'est déchirée, s'est divisée, affrontée, il n'y avait même plus d'opposition. Ils ne faisaient que se déchirer entre eux. C'est la raison qui m'a conduit à être candidat à la tête de la famille politique qui est la mienne pour éviter son implosion. Considérer que depuis six mois l'unité est revenue, cela veut-il dire que c'est la fin des ambitions de chacun", s'interroge Nicolas Sarkozy, avant de qualifier la situation "de tout à fait normale".

 

 

  329 résultats
Commander ce dessin
<<   2  3  4  5  6  7   8  9  10  11  12  >>

Sarkozy lance le premier congrès des Républicains
01 Juin 2015
Rachida Dati épinglée par la Cour des comptes
15 Mai 2015
Sarkozy savoure sa victoire aux départementales
31 Mars 2015
Sarkozy a du mal à atteler tous les anciens premiers ministres UMP
02 Décembre 2014
Sarkozy reprend les rênes de l'UMP
01 Décembre 2014
11 novembre 2014 : Jour de fête pour Sarkozy
12 Novembre 2014
Fillon-Jouyet : Le dîner de cons
10 Novembre 2014
Un député encore en délicatesse avec le fisc
27 Octobre 2014
Sarkozy fait sa rentrée au gymnase de Lambersart
26 Septembre 2014
Sarkozy condamné à faire son retour...
22 Septembre 2014
Soutien encombrant de Copé à Sarkozy
10 Septembre 2014
Les premières déclarations d'intérêts des députés divulguées
25 Juillet 2014
LES DOSSIERS DE PLACIDE

GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

josé bové

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet
leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org