Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
 5692 dessins en ligne       
Mercredi 7 Decembre 2022
St.Ambroise
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
Espace professionnel   Contact         
Emmanuel Macron lance le chantier de la réforme du lycée professionnel
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
14 Septembre 2022
Emmanuel Macron lance le chantier de la réforme du lycée professionnel

Le président Emmanuel Macron a présenté mardi lors d'un déplacement aux Sables-d'Olonne en Vendée dans les grandes lignes sa "réforme phare" du lycée professionnel, qui sera "très progressive" et basée sur une concertation qui "va partir du terrain". "Je crois au lycée professionnel, sinon je ne serais pas là, et je n'aurais pas décidé d'en faire une des réformes phares. Et quand on voit qu'on a un tiers de nos lycéens qui passent par le lycée professionnel, notre devoir c'est de le rendre plus fort", a déclaré Emmanuel Macron, lors d'un déplacement au lycée Éric Tabarly des Sables-d'Olonne, lycée des métiers du nautisme, de l'automobile et de l'industrie. Il venait y présenter les grands jalons de sa réforme, annoncée dès sa campagne présidentielle.

Accompagné du ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye et de la ministre chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels Carole Grandjean, le chef de l'État a déjeuné avec des lycéens avant de visiter des ateliers et d'avoir un temps d'échange avec des membres de l'équipe éducative, des élèves et un chef d'entreprise engagé dans les formations de l'établissement. Le chef de l'État a souligné que cette réforme se ferait avec "tous les partenaires" de l'Éducation nationale, directeurs d'établissements, enseignants, élèves, parents, collectivités locales et entreprises, et par l'intermédiaire de concertations locales. "Dans les prochains mois, il y aura un énorme travail de concertation qui va se faire", qui va "partir du terrain", a-t-il assuré. "Il ne faut pas s'interdire qu'elle (la réforme) rentre en vigueur de manière très progressive, avec peut-être des expérimentations qu'on va assumer de regarder dans telle ou telle région", a-t-il poursuivi.

Sans rentrer dans le détail, le président a souligné qu'il fallait notamment "revoir la carte de nos formations", et se dire qu'"il y a des formations qui ne correspondent plus aux besoins, et donc fermer certaines formations et en ouvrir d'autres". Il est ensuite revenu sur sa volonté d'augmenter les temps de stages, après avoir déjà appelé fin août à les développer "d'au moins 50%".Il faut "avoir un système qui se rapproche de l'apprentissage", ce "qui suppose de repenser ensemble une meilleure organisation du temps d'apprentissage scolaire pendant la période", en "dédoublant peut-être mieux les classes", a-t-il poursuivi, soulignant vouloir "laisser aux enseignants plus de latitude et de liberté". Avant l'arrivée du cortège présidentiel, quelques dizaines d'enseignants mécontents avaient tenté de se rassembler aux abords du lycée, brandissant notamment une pancarte avec écrit "Non à la mort du lycée professionnel".

Il faut "avoir un système qui se rapproche de l'apprentissage", ce "qui suppose de repenser ensemble une meilleure organisation du temps d'apprentissage scolaire pendant la période", en "dédoublant peut-être mieux les classes", a-t-il poursuivi, soulignant vouloir "laisser aux enseignants plus de latitude et de liberté". Avant l'arrivée du cortège présidentiel, quelques dizaines d'enseignants mécontents avaient tenté de se rassembler aux abords du lycée, brandissant notamment une pancarte avec écrit "Non à la mort du lycée professionnel".

  2569 résultats
Commander ce dessin
<<   1   2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  >>

Les annonces de coupures d'électricité agacent  Macron
07 Décembre 2022
Après Sarkozy, Borne souhaite rencontrer Hollande
06 Décembre 2022
Macron annonce sans concertation des projets de RER dans dix métropoles françaises
30 Novembre 2022
Caroline Cayeux démissionne de son poste de ministre déléguée aux Collectivités territoriales
29 Novembre 2022
L'ex-épouse d'Éric Ciotti visée par une enquête pour détournement de fonds publics
23 Novembre 2022
Mediapart censuré par la justice
23 Novembre 2022
Ocean Viking: Zemmour débarque lui aussi à Toulon
12 Novembre 2022
Guerre en Ukraine: la Russie ordonne le retrait de ses forces de Kherson
10 Novembre 2022
Midterms : Joe Biden « prêt » à travailler avec l’opposition républicaine
09 Novembre 2022
Le député Carlos Martens Bilongo satisfait de la sanction contre De Fournas
07 Novembre 2022
Yannick Jadot chahuté dans la manif des Mégabassines à Sainte-Soline
02 Novembre 2022
Lula est élu président du Brésil après sa victoire face à Jair Bolsonaro
31 Octobre 2022
LES DOSSIERS DE PLACIDE

GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

josé bové

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet
leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org