Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
 5603 dessins en ligne       
Jeudi 30 Juin 2022
St.Adolphe et Martial
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
Espace professionnel   Contact         
Erdogan s' interroge la «santé mentale» de Macron
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
26 Octobre 2020
Erdogan s' interroge la «santé mentale» de Macron

Alors que le torchon brûle déjà entre Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan, le président turc a vivement critiqué ce samedi l'attitude d'Emmanuel Macron envers les musulmans en France. Dans son viseur notamment, les différentes mesures gouvernementales contre le « séparatisme islamiste ». « Tout ce qu'on peut dire d'un chef d'Etat qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c'est : Allez d'abord faire des examens de santé mentale », a lancé Erdogan, dans un discours télévisé, à l'occasion du 7e Congrès provincial de l'AKP, le parti présidentiel.

Des propos « inacceptables », a réagi l'Elysée en fin de journée. « L'outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode », a commenté l'Elysée auprès de l'AFP, en annonçant le rappel pour consultations de l'ambassadeur de France à Ankara. L'acte, dit l'entourage d'Emmanuel Macron, se veut « un signal très fort ». Le précédent rappel à Paris d'un ambassadeur de France "en consultation", selon l'expression consacrée, remonte à février 2019, pour protester contre une rencontre entre Luigi di Maio, alors vice-premier ministre italien, et des Gilets jaunes.

« Nous exigeons d'Erdogan qu'il change le cours de sa politique car elle est dangereuse à tous points de vue. Nous n'entrons pas dans des polémiques inutiles et n'acceptons pas les insultes », poursuit la présidence française. Ce n'est pas la première fois que le président turc s'en prend à son homologue français sur ce registre. Il y a pratiquement un an jour pour jour, Erdogan avait déjà intimé à Emmanuel Macron de faire « examiner » sa « propre mort cérébrale » , dans le cadre d'une passe d'armes autour de l'Otan.

Sur la scène internationale, de nombreux dossiers opposent actuellement Ankara et Paris : des tensions en Méditerranée au conflit en Libye, en passant par les affrontements au Karabakh… Mais le président turc n'est pas non plus avare de critiques sur la politique intérieure française. Il y a deux semaines, Erdogan avait dénoncé comme une provocation les déclarations du président français sur le « séparatisme islamiste » et la nécessité de « structurer l'islam » en France. Il visait en particulier le projet de loi sur la lutte contre « les séparatismes » en France, qui sera présenté début décembre. Il a pour but, selon l'exécutif de renforcer la laïcité et de consolider les principes républicains en France. Il comporte plusieurs points susceptibles de provoquer des tensions avec la Turquie, comme le contrôle renforcé des financements des mosquées ou l'interdiction de la formation des imams à l'étranger.

La dissolution du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) souhaitée par le gouvernement après la mort de Samuel Paty, un professeur d'histoire-géographie de 47 ans décapité devant son collèg e de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), n'est également probablement pas du goût du président turc. Le collectif est régulièrement accusé de porter un islam politique proche de celui des Frères musulmans (ce qui n'a jamais été prouvé de façon concrète) dont Erdogan est lui-même très proche.

  1857 résultats
Commander ce dessin
<<   6  7  8  9  10  11   12  13  14  15  16  >>

Brigitte Macron part en campagne pour les
18 Janvier 2021
Castex annonce un couvre-feu anticipé à 18 heures sur tout le territoire métropolitain
15 Janvier 2021
Une nouvelle souche du Covid made in England
25 Décembre 2020
Covid-19 : Emmanuel Macron diagnostiqué positif
18 Décembre 2020
Le Covid 19 fait perdre 90 millions d'euros à l'Église catholique
10 Décembre 2020
Covid-19: l'immunologue Alain Fischer nommé
04 Décembre 2020
L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing est mort des suites du Covid
03 Décembre 2020
Les annonces de Macron sur le déconfinement progressif
25 Novembre 2020

24 Novembre 2020
SYNDICAT
23 Novembre 2020
Sortie très médiatisée du premier tome des mémoires de Barack Obama
18 Novembre 2020
Confinement : Castex tente d'apaiser les commerçants
13 Novembre 2020
LES DOSSIERS DE PLACIDE

GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

josé bové

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet
leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org