Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
 5692 dessins en ligne       
Mercredi 7 Decembre 2022
St.Ambroise
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
Espace professionnel   Contact         
Le Conseil national de la refondation de Macron boudé par Larcher et Philippe
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
05 Septembre 2022
Le Conseil national de la refondation de Macron boudé par Larcher et Philippe

Le Conseil national de la refondation (CNR) est de plus est plus boudé voire contesté, à telle enseigne qu’on se demande quel va être son rôle au final. L’idée de cette nouvelle instance avait été lancée à la surprise générale par Emmanuel Macron au mois de juin, avant les élections législatives. Immédiatement, cette instance, censée regrouper tous les acteurs publics autour de quelques grands thèmes de réflexion de long terme, avait subi un feu nourri de critiques. Sur sa dénomination qui rappelle – à dessein – le Conseil national de la Résistance qui, au sortir de la Libération lança de grandes réformes de progrès social. Critiques aussi sur sa composition et sa finalité, d’aucuns soupçonnant le Président de vouloir contourner le Parlement où la majorité présidentielle est relative.

Au fil des mois, tous les partis d’opposition, de gauche comme de droite, ont indiqué leur refus de participer à un « bidule macronien » selon l’expression du patron des sénateurs LR Bruno Retailleau. La semaine dernière, le président LR du Sénat Gérard Larcher a écrit à Emmanuel Macron pour récuser fermement le CNR, estimant qu’« il ne peut y avoir de contournement du Parlement » et annonçant qu’il ne participerait donc pas à la première réunion prévue le 8 septembre. Vendredi, trois grandes associations d’élus ont boudé à leur tour le CNR. « Le cadre du CNR qui nous est proposé ne nous semble pas approprié pour évoquer les enjeux relevant des compétences de nos collectivités. C’est par un dialogue dédié et direct entre les représentants des collectivités, l’Exécutif et le Parlement, que doivent être abordées ces questions », estime Territoires Unis, qui regroupe les trois Associations des maires (AMF), des départements et des régions.

Mais pour Emmanuel Macron, le coup le plus rude est venu de son ancien Premier ministre Edouard Philippe. Allié « loyal mais libre », le maire du Havre et président d’Horizons a annoncé qu’il ne participerait pas au CNR et se ferait représenter par la maire d’Albi Stéphanie Guiraud. « C’est tellement méprisant de sa part de ne pas venir. C’est une faute », a réagi le Président lors d’un dîner à l’Elysée mercredi soir, selon Le Point.

Dans la majorité, les doutes affleurent. « Le président voulait organiser des dispositifs d’écoute », tente Franck Riester quand François Bayrou, qui a été nommé jeudi secrétaire général du CNR, se veut très prudent. « Je ne sais pas si ça va marcher ni même si ça peut marcher. Cela dépend de l’esprit civique des grandes forces d’opinion en France », assure le Haut-Commissaire au Plan.

L’existence du CNR se heurte aussi à une autre structure déjà existante, unanimement saluée pour son travail, et dont le rôle est justement d’organiser le dialogue entre tous les acteurs publics : le Conseil économique social et environnemental (CESE).

  2569 résultats
Commander ce dessin
<<   1   2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  >>

Les annonces de coupures d'électricité agacent  Macron
07 Décembre 2022
Après Sarkozy, Borne souhaite rencontrer Hollande
06 Décembre 2022
Macron annonce sans concertation des projets de RER dans dix métropoles françaises
30 Novembre 2022
Caroline Cayeux démissionne de son poste de ministre déléguée aux Collectivités territoriales
29 Novembre 2022
L'ex-épouse d'Éric Ciotti visée par une enquête pour détournement de fonds publics
23 Novembre 2022
Mediapart censuré par la justice
23 Novembre 2022
Ocean Viking: Zemmour débarque lui aussi à Toulon
12 Novembre 2022
Guerre en Ukraine: la Russie ordonne le retrait de ses forces de Kherson
10 Novembre 2022
Midterms : Joe Biden « prêt » à travailler avec l’opposition républicaine
09 Novembre 2022
Le député Carlos Martens Bilongo satisfait de la sanction contre De Fournas
07 Novembre 2022
Yannick Jadot chahuté dans la manif des Mégabassines à Sainte-Soline
02 Novembre 2022
Lula est élu président du Brésil après sa victoire face à Jair Bolsonaro
31 Octobre 2022
LES DOSSIERS DE PLACIDE

GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

josé bové

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet
leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org