Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
5927 dessins en ligne       
Mardi 20 Fevrier 2024
St.Aimée
Macron reçoit les syndicats agricoles à l'Élysée
15 Février 2024
Mayotte : Gérald Darmanin annonce la fin du droit du sol
14 Février 2024
Robert Badinter est mort à l'âge de 95 ans
10 Février 2024
Remaniement : Belloubet remplace Oudéa-Castera à l'Education nationale
09 Février 2024
François Bayrou n'entre plus au gouvernement de Gabriel Attal
07 Février 2024
Bayrou n’exclut pas « par principe » un retour au gouvernement
06 Février 2024
Paris : la tarification du stationnement spéciale SUV approuvée à près de 55 %
05 Février 2024
300 agriculteurs du convoi d'Agen entament leur retour vers leurs exploitations
02 Février 2024
Macron en Suède : Les images du dîner d’État font bondir dans le contexte de la crise agricole
01 Février 2024
Avec sa déclaration de politique générale, Gabriel Attal achève sa mue à droite devant l’Assemblée
31 Janvier 2024
COLÈRE DES AGRICULTEURS: MACRON OPPOSÉ AU TRAITÉ DE LIBRE-ÉCHANGE UE-MERCOSUR, LES NÉGOCIATIONS SUSPENDUES
30 Janvier 2024
Blocage des agriculteurs : «dispositif défensif» face à la menace d'un «siège» de Paris
29 Janvier 2024
Visite paisible de Macron en Inde, loin de la colère des agriculteurs
28 Janvier 2024
Agriculteurs en colère : le baptême du feu de Gabriel Attal
27 Janvier 2024
La loi immigration promulguée par Emmanuel Macron après les censures du Conseil constitutionnel
26 Janvier 2024
AGRICULTEURS: GÉRALD DARMANIN JUSTIFIE L'ABSENCE D'INTERPELLATION ET PARLE DE
25 Janvier 2024
Agricultrice tuée en Ariège :
24 Janvier 2024
Colère des agriculteurs : la pression s'accentue sur le gouvernement de Gabriel Attal
23 Janvier 2024
Face aux agriculteurs en colère, Marc Fesneau reporte un projet de loi pour ajouter un volet sur la simplification des normes
22 Janvier 2024
Emmanuel Macron accompagnera Rachida Dati pour son premier déplacement, ce jeudi
19 Janvier 2024

18 Janvier 2024
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : deux heures d'exercice sans surprise et sans plus de clarté
17 Janvier 2024
Conférence de presse à l’Elysée
16 Janvier 2024
Polémique Oudéa-Castéra : A l’école Littré, les « excuses » de la ministre n’apaisent pas la colère
15 Janvier 2024
Gouvernement Attal : Dati à la Culture, Le Maire, Darmanin et Lecornu restent en place
14 Janvier 2024
Passation à Matignon : Borne exprime sa « confiance » en Attal, le nouveau Premier ministre promet de ne pas oublier l’école
09 Janvier 2024
Remaniement : Borne quitte Matignon, remerciée par Macron après 1 an, 7 mois et 23 jours de loyaux services
08 Janvier 2024
Élisabeth Borne reçue à l'Élysée par Emmanuel Macron, en attendant un remaniement
07 Janvier 2024
Placide vous souhaite une excellente année 2024
03 Janvier 2024
Vœux aux Français : Macron promet un « réarmement civique » et une « année de fiertés françaises » pour 2024
01 Janvier 2024
Loi immigration : le Conseil constitutionnel saisi quatre fois
29 Décembre 2023
Le projet de loi « immigration » adopté avec les voix du Rassemblement national
21 Décembre 2023
Élections européennes : le Rassemblement national se positionne largement en tête, selon une enquête
19 Décembre 2023
Budget de l’État : Élisabeth Borne utilise le 49.3 pour la 22e fois
17 Décembre 2023
Loi immigration: les trois points au centre des âpres négociations entre le gouvernement et LR
14 Décembre 2023
Rejet du projet de loi immigration : Darmanin a proposé sa démission, refusée par l'Elysée
12 Décembre 2023
Macron tout en haut de la flèche reconstruite de Notre-Dame
10 Décembre 2023
La célébration d’Hanouka à l’Élysée en présence de Macron fait polémique
09 Décembre 2023
Classement Pisa : Gabriel Attal veut rehausser le niveau des élèves
08 Décembre 2023
Mélenchon répond au
07 Décembre 2023
Le Niger renforce sa coopération avec la Russie et tourne le dos à l’Europe
06 Décembre 2023
Procès Dupond-Moretti: pas de pourvoi en cassation, la décision est définitive
05 Décembre 2023
À la COP28, 118 pays s'engagent à tripler les capacités d'énergies renouvelables d'ici à 2030
04 Décembre 2023
Pays-Bas : la victoire inattendue de l'extrême droite néerlandaise aux élections législatives
25 Novembre 2023
Guerre Hamas-Israël : La trêve de quatre jours va débuter vendredi, des libérations d’otages imminentes
24 Novembre 2023
Ouverture du congrès des maires et des Restaurants du Cœur
23 Novembre 2023
Drôme : le village de Crépol « en état de choc » après le meurtre de Thomas
22 Novembre 2023
Javier Milei, le Trump argentin
21 Novembre 2023
Espagne : Pedro Sanchez décroche un nouveau mandat de Premier ministre, Puigdemont et les indépendantistes catalans devraient être amnistiés
18 Novembre 2023
UN SÉNATEUR EN GARDE À VUE, ACCUSÉ D’AVOIR DROGUÉ UNE DÉPUTÉE À SON INSU
17 Novembre 2023
Rencontre Joe Biden et Xi Jinping à San Francisco
16 Novembre 2023
Inondations dans le Pas-de-Calais : Aides financières, réglementation… L’essentiel des promesses d’Emmanuel Macron
15 Novembre 2023
Antisémitisme : Emmanuel Macron reçoit les représentants des cultes
13 Novembre 2023
Mélenchon dénonce un « échec » de la marche contre l’antisémitisme, il est le seul à le faire
12 Novembre 2023
Guerre Israël-Hamas : en Turquie, les vaines gesticulations d’Erdogan
11 Novembre 2023
Etoiles de David taguées à Paris : la piste d’une opération d’ingérence russe privilégiée
10 Novembre 2023
MARINE LE PEN APPELLE
08 Novembre 2023

07 Novembre 2023
Ambiance électrique et malaise perceptible au procès du ministre Dupond-Moretti
06 Novembre 2023
Rencontre de Saint-Denis : Macron invite les chefs de parti pour une nouvelle réunion le 17 novembre
05 Novembre 2023
Tempêtes Ciaran et Domingos : plus de 150 000 foyers encore privés d'électricité dimanche soir
04 Novembre 2023
Antisémitisme : plusieurs tags représentant l'étoile de David découverts à Paris et dans plusieurs villes d'Ile-de-France
31 Octobre 2023
JO de Paris-2024 :
30 Octobre 2023
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
dans vos favoris   Espace professionnel  placide in englisch Placide in deutsch Contact
© PLACIDE - www.leplacide.com
18 Mars 2022
Le candidat Macron présente son programme
jquery content slider
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
 
LES DOSSIERS DE PLACIDE




GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
  LE DESSIN DU JOUR
<<<  18 Mars 2022  >>>

Le candidat Macron présente son programme

Jeudi 17 mars, le président sortant, candidat à sa réélection, a présenté son programme – une trentaine de mesures – lors d'une conférence de presse aux Docks de Paris, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Réforme du RSA, âge légal de départ à la retraite à 65 ans, transformation de Pôle emploi, lutte contre les inégalités… Emmanuel Macron a développé pendant plus d'une heure trente son projet qu'il évalue à "50 milliards d'euros" d'ici à 2027 et à "15 milliards de baisse d'impôts pour les entreprises et les ménages". Le corps de son programme, soit une centaine de mesures, sera détaillé dans un fascicule de 24 pages qui va être envoyé par courrier à quelque 6 millions de foyers ce week-end.

"Changer de méthode collectivement." Emmanuel Macron a assuré que l'école et la santé seraient "deux chantiers majeurs" de son second quinquennat, s'il était réélu, en promettant une "nouvelle méthode" basée sur "une large concertation". Dans le cadre d'"un pacte nouveau pour les enseignants", "il faudra poursuivre de manière significative l'augmentation des rémunérations", qui sera liée à "la définition de nouvelles missions", selon Emmanuel Macron. Des mesures seront prises pour garantir le "remplacement des professeurs absents parce que nous devons à nos élèves et à leurs parents l'intégralité des heures d'enseignement".

Dans le chantier de la santé, "nous devons réussir à aller beaucoup plus loin, plus vite et plus fort", notamment en renforçant "la politique de prévention", "la simplification de l'hôpital et de sa gouvernance" et l'amélioration de "l'accès aux soins en urgence". Emmanuel Macron souhaite recruter "50 000 infirmiers et aides-soignants" dans les Ehpad et renforcer "les contrôles pour pouvoir lutter contre les pratiques inhumaines et dégradantes". Le chef de l'Etat s'engage également à organiser "un renfort massif dans les déserts médicaux avec des permanences ponctuelles dans les territoires les moins dotés, le développement des téléconsultations, réguler davantage l'installation…"

"Nous devons travailler plus", a martelé Emmanuel Macron. Ce dernier vise, s'il est réélu, le "plein emploi" dans les cinq ans, grâce à des réformes "favorisant le retour à l'emploi" des chômeurs. Un objectif "atteignable" au vu de la baisse du chômage depuis 2017, selon lui. Pour y parvenir, le candidat propose une nouvelle réforme de l'assurance-chômage et une transformation de Pôle emploi, rebaptisé "France Travail", dont la logique sera celle du guichet unique. 

Emmanuel Macron souhaite aussi une réforme du RSA avec "un meilleur équilibre des droits et devoirs" et "l'obligation de consacrer 15 à 20 heures par semaine" à une activité facilitant l'insertion professionnelle. "Les bénéficiaires du RSA ont en quelque sorte été les victimes de notre mauvaise organisation collective et notre nation s'est organisée d'abord en divisant les compétences", a déploré le président sortant, en estimant que "personne ne considère que [la] dignité est reconnue, respectée, avec une prestation". Emmanuel Macron s'est aussi engagé à faire verser les aides sociales "à la source", de manière automatique, ce qui selon lui bénéficierait aux "20 millions de Français" qui touchent le RSA, la prime d'activité, des aides au logement ou des allocations familiales.

Le président sortant a confirmé son souhait, comme cela avait été déjà évoqué par la presse, de relever progressivement l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans. Il a acté l'abandon de sa réforme de 2017 qui n'avait pas pu voir le jour avec le surgissement de la pandémie.  Emmanuel Macron a ensuite plaidé pour un investissement massif en faveur de l'indépendance agricole et productive de la France. Il veut ainsi une loi pour la formation et l'installation des agriculteurs afin de renouveler les générations. Le candidat propose aussi d'investir 30 milliards d'euros dans les secteurs d'avenir. 

Concernant l'indépendance énergétique, il se fixe comme objectif d'"être la première grande nation à sortir de la dépendance au gaz, au carbone et au charbon". Il a rappelé les moyens mis en œuvre pour cela : six nouveaux réacteurs nucléaires et la mise à l'étude de huit nouveaux, la puissance solaire multipliée par dix et la construction de 50 parcs éoliens en mer. Il veut aussi développer des filières 100% françaises en matière d'éolien, de solaire et de véhicules électriques. Le candidat s'engage également à rénover 700 000 logements par an.

"Nous devons continuer à gagner en flexibilité et en adaptabilité pour nos armées." Emmanuel Macron a débuté sa conférence de presse par ses propositions en matière de défense et de citoyenneté. Il veut ainsi "remobiliser les différents leviers de l'engagement". Cela passe par une généralisation du Service national universel (SNU), mais aussi par "une augmentation des réservistes, qui seront doublés pour les militaires". Le président sortant propose également de "pouvoir mettre en place un plan de mobilisation civile pour renforcer notre résilience", ce qui selon lui "passera par un renforcement des stocks stratégiques de la nation, par un recensement des compétences des Français volontaires pour être mobilisés en cas de crise grave, mais aussi des capacités des entreprises clés".

Le candidat souhaite par ailleurs "que nous puissions poursuivre la généralisation du service civique" pour les jeunes, "qui là aussi vient conforter et renforcer la résilience de la nation, [pour] mieux nous défendre face aux crises par un engagement militaire de sécurité intérieure mais aussi civile". Le président sortant a ensuite développé toute une série d'aides et de réformes pour des catégories spécifiques de la population. Il a, par exemple, promis, s'il est réélu, une "augmentation de 50% de l'allocation de soutien pour les mères célibataires", de 116 à 174 euros par enfant, et la création d'un "droit à la garde d'enfants opposable". Il veut également alléger les droits de succession et baisser les cotisations pour les indépendants, d'un montant de 550 euros par an pour une personne ayant un revenu équivalent au smic.

Emmanuel Macron a par ailleurs confirmé la suppression de la redevance audiovisuelle et annoncé la réforme du compte épargne temps. Le candidat a aussi détaillé toute une série de mesures à l'égard des seniors. La pension minimale pour une carrière complète sera portée à 1 100 euros pour les retraités. "Une réforme très ambitieuse pour l'autonomie" sera aussi menée en cas de réélection. Sur le modèle de ma Prim'Renov, le candidat promet ma Prim'Adapt afin d'adapter son logement à son niveau d'autonomie.  Par ailleurs, Emmanuel Macron a fermé la porte à l'instauration de la gestation pour autrui. Sur la fin de vie, il propose une "convention citoyenne" avant un hypothétique examen par le Parlement.

C'est la dernière partie de son projet : "le pacte républicain". Le candidat a notamment évoqué une future loi d'orientation et de programmation pour le ministère de l'Intérieur avec la création de 200 brigades de gendarmerie, le doublement de la présence des forces de sécurité intérieure ou le recrutement de 1 500 cyber-patrouilleurs. En matière de justice, Emmanuel Macron veut embaucher 8 500 magistrats et personnels de justice. Concernant "la maîtrise des frontières", le président sortant souhaite un système "qui fera que le refus d'asile vaudra obligation de quitter le territoire français". Il désire aussi "refonder le modèle d'intégration républicain" et propose, par exemple, que les titres de séjour de longue durée soient conditionnés à un examen de français et à une insertion dans l'emploi. 

Sur l'aspect institutionnel, dont il a confessé ne pas avoir réussi à mettre en œuvre son projet faute d'accord politique sur le sujet, Emmanuel Macron a promis "une commission transpartisane". Cette commission aura pour but de "rénover nos institutions". Le candidat s'est notamment dit toujours "favorable à plus de proportionnalité". 

Envoyer ce dessin à un ami
Commander ce dessin
Lien permanent du dessin
 
 
 
 
 
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.

leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org - Panneaux solaires
Crédits - conception graphique : Placide -- création du site Internet
- Liens