Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
 5961 dessins en ligne       
Mardi 23 Avril 2024
St.Georges
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
Espace professionnel   Contact         
Salon de l'agriculture: Gabriel Attal présent pour la traite des vaches
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
27 Février 2024
Salon de l'agriculture: Gabriel Attal présent pour la traite des vaches

Le Premier ministre démarre sa journée à 7 heures par la traite des vaches. Il ira ensuite voir comme de coutume la vache égérie du Salon nommée cette année Oreillette, puis déambulera toute la journée à travers les stands des différents halls, et échangera avec les agriculteurs. Tout à son marathon agricole, il ne participera pas finalement à la séance des questions au gouvernement l'après-midi à l'Assemblée nationale, qui reprend ses travaux après une semaine de congés.

Le chef du gouvernement s'est déjà rendu dimanche soir après sa fermeture sur le site du Salon qui n'est, a-t-il affirmé, "ni un cirque médiatique, ni un cirque politique, ni un cirque militant".  L'exécutif est soucieux d'occuper le terrain et d'effacer les images inédites d'une ouverture chaotique du Salon, sur fond d'une crise agricole qui perdure depuis plus d'un mois. La venue dimanche de Gabriel Attal a fait aussi miroir à celle, le même jour, du leader et tête de liste aux élections européennes du Rassemblement national, Jordan Bardella, revenu sur les lieux lundi.

"Notre ennemi, ce n'est pas l'étranger, c'est la loi du marché débridée", a insisté Gabriel Attal, visant sans la nommer l'extrême droite. "Car renoncer à commercer, c'est condamner notre agriculture à sombrer." Le Premier ministre a reçu ces dernières semaines pendant de longues heures les syndicats agricoles et formulé trois salves de réponses, sans tout à fait convaincre la profession malgré la levée des blocages. La colère des agriculteurs a été en outre attisée par l'idée du chef de l'Etat d'organiser au Salon un grand débat, pour lequel a été évoquée une invitation du collectif écologiste Soulèvements de la Terre.

Accueilli samedi par des huées et des heurts, Emmanuel Macron a pu finalement passer près de 13 heures dans le Salon à déambuler et échanger, mais sans beaucoup de public et au prix d'une importante présence sécuritaire. Pour tenter de rebondir, le président a choisi d'évoquer les élections européennes et de pilonner le RN qui fait la course largement en tête dans les sondages face à une Macronie à la peine. Le président a rappelé aussi avoir pris 62 engagements et en a formulé d'autres, dont un recensement des exploitations nécessitant des aides de trésorerie d'urgence. Il a également redit que la France n'interdirait plus de pesticides plus vite que ses voisins européens.

Plusieurs opposants ont sillonné le Salon lundi. La future tête de liste de La France insoumise aux élections européennes Manon Aubry a accusé Emmanuel Macron et Jordan Bardella, de "défendre le même modèle agricole", celui d'une "agriculture agro-industrielle" et "dépendante aux pesticides". Propulsée numéro deux de la liste LR aux européennes, la céréalière Céline Imart a passé son baptême du feu au Salon où elle a fustigé la volonté affichée du RN de "sortir des accords de libre-échange", et accusé Emmanuel Macron d'avoir "pourri" l'événement samedi. Le premier secrétaire du PS Olivier Faure s'est, lui, défendu de diriger un parti uniquement tourné vers les villes: "le sauciflard, l'apéro, c'est aussi notre culture", a-t-il dit. Le chef de file de la liste socialiste aux élections européennes, Raphaël Glucksmann, a lui étrillé la Politique agricole commune (PAC) actuelle, "fondamentalement injuste".

  149 résultats
Commander ce dessin
<<   1   2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  >>

Salon de l'agriculture: Gabriel Attal présent pour la traite des vaches
27 Février 2024
Élections européennes : le Rassemblement national se positionne largement en tête, selon une enquête
19 Décembre 2023
Européennes : les Insoumis remercient Royal, mais ferment la porte à sa candidature d’union
06 Septembre 2023
Marlène Schiappa dans Playboy et Emmanuel Macron dans Pif Gadget...
01 Avril 2023
Macron veut envoyer Dupond-Moretti à la rescousse de LREM dans les Hauts-de-France
06 Mai 2021
Gérald Darmanin accusé de « dépasser les limites de la décence »
30 Juillet 2020
Elections européennes: Un double débat télévisé
23 Mai 2019
Mélenchon dénonce une
16 Mai 2019
PS: Qui va conduire le corbillard?
15 Mars 2018
 Le premier gouvernement d'Emmanuel Macron est nommé
18 Mai 2017
Les socialistes auront aussi leur primaire
20 Juin 2016
Motion de censure: les frondeurs maladroits
12 Mai 2016
LES DOSSIERS DE PLACIDE

GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

josé bové

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.
Crédits -- conception graphique : Placide -- création du site Internet
leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org